21 de fev de 2012

Je me drétui devant eux


Je suis comme les arbres
Je danse comme les arbres…
J’ai le vent comme une couronne de folie !

Je suis ivre, près de mes parents,
En parlant sur quand nous étions petits

Je me détruis devant eux
Sans qu’ils perçoivent.
Je ris et suis riche
Parce que la conversation est bonne
En buvant du vin

Je me détruis
Et je suis comme Paris…


Nenhum comentário: